Placeholder image

ça se discutte... ou pas!

 Sud presse Samedi 22 mai 2022

À bras raccourcis

La dernière journée des playoffs n’ayant aucun intérêt, au point que les champions brugeois l’ont préparée à Ibiza, je vous propose un petit voyage dans le temps comme je les aime. J’ai trouvé cette semaine, dans l’excellente revue Foot100 de mon amis Bruno Dubois, le compte rendu du match Olympic-Anderlecht du 8 janvier 1968 qui avait vu Les Dogues s'imposer 1-0 face à des Mauves Qui fêteraient quelques mois plus tard leur cinquième titre consécutif, un record toujours inégalé.

Outre le fait. Que le papier en question est signé François Deulin, on y apprend pas mal de choses sur le football de l'époque. Tout d'abord, qu'il y avait 20.000 personnes au stade de la Neuville qui aujourd'hui s’écroulerait, sous pareille affluence. Ensuite, que les Bruxellois ont mieux traversé le temps puisque cinq d'entre eux sont toujours en vie. ( Heylens, Geys, Bergholz, Devrindt et Van Himst ), contre seulement deux Carolos (Duquesne et de Dekker).

Tous les autres ont donc disparu, notamment l'ailier gauche Tuyaerts. Celui-ci était né avec un demi-bras gauche, ce qui lui valait des remarques crapuleuses de certains adversaires. Du genre.: «  Je vais t'écraser une jambe., comme ça tu auras deux souches… » Parfait gentleman, il répondait balle au pied. Se montrant insaisissables, face à ceux qui lui tombaient dessus. « à bras raccourcis ».

Lors de la finale de la Coupe 1967 qui avait vu le FC malines, où il jouait alors, éliminer Anderlecht. (2-0), il avait été l'homme du match. Mais les anderlechtois avaient déposé réclamation Parce qu'un but était venu d'une rentrée en touche effectuée par Tuyaerts. Non réglementaire Selon eux car effectué avec un bras et demi… Alors qu'il exécutait parfaitement le geste, les 2 pieds au sol et en lançant bien le ballon. Ce qui, cette année, n'a pas été le cas de plusieurs Mauves, dûment rattrapés par l’arbitre ! Réclamer là-dessus c'était nul, la mesquinerie de Bart Verhaeghe, estimant que Bruges n'a pas bataillé cette saison contre l'Union. Mais contre Brighton, n’a donc rien de neuf. Et c'est ce qui s'appelle jouer « petit bras ».

Football : Robert Coppée, un pierrot star de l'Union

Publié le 25 avril 2022

L'Union Saint-Gilloise a remporté la phase classique du championnat de D1. Un joueur originaire d'Haine St Pierre a marqué l'histoire du club bruxellois après la Première Guerre mondiale, Robert Coppée. Celui que l'on surnommait à l'époque "l'homme canon" a également fait partie de la sélection nationale qui a remporté les JO d'Anvers en 1920. 

Posté par: PSaintes 

Section 3

Contenu 3